top of page

INTERNAL RULES

PRÉAMBULE

Le lycée français de Jérusalem est un établissement scolaire, comprenant une école maternelle, une école élémentaire, un collège et un lycée, conventionné avec l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger. Il est géré par l’assemblée générale des parents d’élèves par l’intermédiaire d’un comité de gestion.

Le règlement intérieur, établi en concertation avec les différents partenaires de la communauté éducative et approuvé par le conseil d’établissement et le comité de gestion, repose sur des valeurs et des principes que chacun se doit de respecter dans l’établissement : la neutralité et la laïcité, l’assiduité et la ponctualité, le devoir de tolérance et de respect d’autrui dans sa personne et ses convictions, l’égalité des chances et de traitement entre filles et garçons, les garanties de protection contre toute forme de violence, psychologique, physique ou morale et le devoir qui en découle pour chacun de n’user d’aucune forme de violence.

Le port de signes discrets manifestant un attachement personnel à des convictions est admis dans l’établissement.

Le respect mutuel entre adultes et élèves constitue un des fondements de la vie collective de l’établissement.

  1. LES RÈGLES DE FONCTIONNEMENT

Le règlement intérieur énonce les règles de fonctionnement de l’établissement et précise les droits et les obligations de chacun des membres en créant les meilleures conditions pour une vie harmonieuse de la communauté scolaire. Chacun veillera à avoir une tenue convenable, à tenir des propos corrects et à adopter une attitude respectueuse et non violente.

  • Les horaires et les mouvements d’élèves

Les horaires de chaque élève sont précisés dans l’emploi du temps des classes donné en début d’année. Tout changement d’horaires de cours (report, annulation, …) est inscrit dans Pronote et doit être noté dans le carnet de liaison après accord écrit de la direction.

Les élèves sont accueillis sous la responsabilité de l’établissement à partir de 7h45.

En dehors des heures de sortie de classe, les parents d’élèves ne seront pas acceptés dans l’établissement que s’ils ont un rendez-vous avec un membre du personnel de l’établissement.

Les cours sont assurés :

*   Pour le lycée et le collège :

Du lundi au jeudi de 8h à 14h30/17h30 (selon l’emploi du temps) et le    vendredi de 8h00 à 13h00

*     Pour l’école primaire :

Du lundi au jeudi de 8h00 à 14h30 et le vendredi de 8h00 à 12h30.

*   Pour l’école maternelle :

Du lundi au jeudi de 8h00 à 14h30 et le vendredi de 8h00 à 12h00.

Une garderie payante est assurée du lundi au jeudi de 14h30 à 16h00 pour les enfants dûment inscrits par leurs parents.

Deux possibilités de garderie sont proposées aux parents une allant jusqu’à 15h00 et l’autre jusqu’à 16h00.

Horaires des récréations :

Matin :

  • Maternelle : 20 minutes selon la classe

  • Primaire : 9h40-10h00 – 10h00-10h20

  • Collège – Lycée : 10h50 – 11h10

Midi :

  • Maternelle : 30 minutes selon la classe

  • Primaire : 11h15-12h00 – 12h05-12h50

  • Collège – Lycée : 13h05 – 13h35

A chaque récréation, les élèves doivent, sauf en cas d’intempéries, quitter les étages et se rendre dans la cour de récréation.

  • L’obligation d’assiduité

Les élèves doivent être obligatoirement présents à tous les cours prévus à l’emploi du temps de la classe. Ils doivent accomplir les travaux écrits et oraux demandés et être en possession du matériel nécessaire.

En cas d’absence à un devoir surveillé, il pourra être exigé par le professeur ou la direction que l’épreuve soit refaite à une autre plage horaire dès le retour de l’élève.

Dans le cas où un élève ne se sent pas bien au cours de la journée, il doit s’adresser à la CPE qui avise, en fonction de la situation, de la nécessité de contacter les parents.

Dans le cas où l’élève doit rentrer chez lui, ses parents ou un membre de la famille doivent obligatoirement venir le chercher dans l’établissement. 1.3 Les modalités de contrôle des absences et des retards

Les absences et les retards doivent être justifiés auprès de la CPE (pour le collège et le lycée) par écrit dans le carnet de liaison ou par mail, auprès du maître ou de la maîtresse pour l’école maternelle et primaire.

Toute absence prévue à l’avance doit être notifiée par écrit.

Les départs anticipés en vacances ainsi que les retours tardifs après des congés doivent rester exceptionnels et ne peuvent en aucun cas être autorisés par le chef d’établissement.

En cas de retard, l’élève se présente au bureau du CPE. Un élève est en retard lorsqu’il se présente après la sonnerie. La ponctualité est indispensable au bon fonctionnement de l’établissement. Un courrier est remis aux parents, en début d’année expliquant les modalités des retards.

1.4 Les cours non assurés

Toute absence prévue de professeurs (stages, réunions institutionnelles, convocations pour examens, …) sera notifiée aux familles sur le carnet de liaison pour information et sur Pronote.

Dans ce cas, les collégiens doivent rester en permanence dans leur salle de classe avec la surveillante. Ils ne peuvent rester dans la cour de récréation qu’avec l’autorisation de la CPE.

1.5 Les cours d’EPS

  1. a) Les élèves du collège et du lycée devront venir en cours d’EPS avec une tenue adaptée : survêtement ou short, T-shirt, et chaussures de sport.

  1. b) Inaptitude, dispense :

– Une inaptitude partielle ou totale de la pratique physique peut être accordée sur   justificatif médical indiquant la nature et la durée de l’inaptitude.

-Une dispense exceptionnelle de la pratique d’une activité peut être accordée sur justificatif écrit de la famille.

Dans tous les cas, l’élève sera présent en cours et participera à la vie du cours d’EPS : arbitrage, coaching, organisation

1.6 Les sorties d’élèves

Aucun élève n’est autorisé à quitter le lycée sans autorisation préalable d’un membre de l’Administration de l’établissement.

Tous les élèves du lycée français de Jérusalem ont un statut d’externe. Les élèves du collège et du primaire ne peuvent en aucun cas quitter l’établissement aux récréations ou durant la pause méridienne.

Les élèves du lycée (2de à Tle) dont les parents auront signé une autorisation écrite pourront sortir durant les récréations et la pause méridienne, et durant les heures de permanence. Cette autorisation peut être à tout moment suspendue par le Chef d’établissement, ou son représentant, par exemple : dès le 1er retard.

En cas de sortie ponctuelle d’un élève pendant la journée, rendez-vous médical, raison familiale…, les parents doivent obligatoirement venir le chercher au sein de l’établissement.

Lorsque les élèves sortent du Lycée dans ce cadre, il leur est recommandé de ne pas rapporter de la nourriture ou des boissons venant de l’extérieur.

Les élèves du collège ou du lycée peuvent être autorisés à quitter l’établissement, en cas d’absence de professeur en fin de journée, avec autorisation écrite des parents ou du représentant légal (carnet de liaison).

A la fin des cours, seuls les élèves autorisés par écrit à quitter seuls l’établissement pourront le faire. Les autorisations de sortie sont vérifiées à la porte du lycée par la personne de service (carnet de liaison).

Aucun élève du primaire n’est autorisé à quitter l’établissement sans être accompagné d’un adulte responsable.

1.7   Le CDI

Le Centre de Documentation et d’Information est ouvert aux élèves accompagnés par un professeur ou en présence de la documentaliste.

1.8 Manuels scolaires et ouvrages

Le lycée se charge de l’achat de tous les ouvrages et des cahiers pour les classes du primaire qu’il facture aux familles pour l’année en cours.

En cas de perte, de non-restitution ou de dégradation anormale des manuels scolaires en fin d’année, une indemnité, équivalente à la valeur du ou des ouvrages en cause est demandée.

Le carnet de liaison et les ouvrages renouvelables annuellement (fichiers dans le primaire ou annales dans le secondaire) sont facturés intégralement aux familles. Ces dispositions visent à simplifier la distribution des livres et à fournir à chacun les ouvrages dont il a besoin dès le début de l’année scolaire ainsi qu’à baisser le coût des frais engagés par les familles.

Afin d’alléger les cartables des élèves et de préserver le matériel et les manuels scolaires, des casiers sont mis à la disposition des élèves qui en font la demande.

1.9   Les sorties pédagogiques

Les sorties pédagogiques organisées par les enseignants, sont soumises à l’autorisation du chef d’établissement. Les familles sont informées au moyen du carnet de liaison ou d’un autre document officiel écrit. Une autorisation écrite doit être signée par les parents ou le représentant légal, sauf pour les élèves majeurs.

Elles sont obligatoires. Dans le cas où un parent n’autorise pas son enfant à participer à la sortie pédagogique, l’élève reste dans l’établissement.

1.10   Les relations établissement/familles

Ces relations sont maintenues et facilitées au moyen du carnet de liaison pour tous les élèves du collège et du lycée.

  • Le carnet de liaison rend compte de tous les évènements de la vie scolaire (devoirs, changement de cours, observations des enseignants, …)

Ce carnet doit être vérifié et signé très régulièrement par les parents.

Toute remarque inscrite sur les feuillets prévus à cet effet doit être signée le jour même.

IMPORTANT : Les élèves doivent toujours avoir leur carnet de liaison avec eux.

Il doit être présenté à tout adulte en faisant la demande. La non-présentation du carnet peut entraîner une punition scolaire. En cas de perte, quelle que soit la raison, le carnet doit être remplacé dans les meilleurs délais et facturé à la famille pour 50 NIS.

  • Le cahier de texte en ligne permet aux familles de suivre les devoirs auquotidien de leurs enfants ainsi que les évaluations.

3) Les entretiens : ils se tiennent sur rendez-vous avec le professeur d’école, les professeurs, le professeur principal de la classe, le CPE, ou le proviseur, rendez-vous pris au moyen du cahier de texte en primaire et du carnet de liaison pour le secondaire.

  • Les réunions parents-professeurs :

Secondaire : une première rencontre avec le professeur principal a lieu dans la quinzaine qui suit la rentrée scolaire.

Les réunions parents professeurs ont lieu au 1er et 2ème trimestre à l’issue des conseils de classe. Le bulletin de l’élève est alors remis aux familles.

Primaire : une réunion de présentation est prévue dans la quinzaine qui suit la rentrée scolaire, une deuxième réunion est prévue au cours du second trimestre.

  • Les instances délibératives: les représentants des parents, des élèves et des personnels élus au comité de gestion, au conseil d’établissement, au conseil d’école ainsi que les représentants des parents aux conseils de classe facilitent le lien entre le lycée français et les familles.

1.11 L’usage des locaux

Les élèves sont tenus de respecter les locaux, le matériel mis à leur disposition ainsi que le travail des agents d’entretien. L’utilisation des poubelles est un réflexe indispensable au cadre de vie.

Les familles sont responsables pécuniairement des éventuelles dégradations matérielles volontairement commises par leurs enfants, indépendamment des punitions ou sanctions encourues par les élèves en cause.

Il pourra également être demandé aux élèves des mesures de réparations en cas de dégradations. Ces mesures peuvent être une alternative ou un complément à une punition ou une sanction. Elles nécessitent l’accord préalable de l’intéressé et de sa famille. Il peut s’agir de faire réparer à l’élève le dommage qu’il a causé à un bien, dans la mesure où cela s’avère possible. Les travaux peuvent aussi concerner l’amélioration du cadre de vie.

Ces travaux doivent, dans tous les cas, être en rapport avec les capacités de l’élève. Ils doivent être exempts de tous caractères humiliants ou dangereux et accomplis sous la surveillance d’un personnel de l’établissement qualifié.

1.12 Les consignes de sécurité

Il est hautement recommandé, pour la sécurité de tous de ne pas courir, crier et s’agiter de manière intempestive dans les couloirs ou dans les escaliers.

Tous les adultes de l’établissement veilleront à faire respecter cette consigne à tout moment

Les consignes de sécurité en cas de risques inclus au PPMS (plan de prévention et de mise en sureté, incendie, risque naturel et géopolitique) de l’établissement sont affichées dans chaque salle. Chacun est tenu de s’y conformer. Des exercices d’évacuation sont prévus au cours de l’année scolaire. Le système d’alarme incendie et les extincteurs répartis dans l’établissement sont le garant de la sécurité de tous. Chacun doit en respecter le bon fonctionnement. Toute dégradation volontaire sera sévèrement sanctionnée.

L’introduction et la consommation d’alcool, de tabac ou de toute substance illicite dans l’enceinte de l’établissement sont strictement interdites et font l’objet de sanctions sévères.

Tout objet non indispensable à l’enseignement, dangereux ou de nature à perturber l’ordre est strictement interdit dans l’enceinte du lycée.

L’usage du téléphone portable (smart phones, tablettes, et appareils assimilés)

(maternelle, école élémentaire et collège) est interdit dans l’enceinte de l’établissement (cour de récréation, couloirs, salles de classe), et pendant les activités d’enseignement qui ont lieu hors de l’établissement scolaire : lieu d’activité physique et sportive, sorties et voyages scolaires. Si cet appareil est vu ou sa sonnerie entendue par un personnel adulte de l’établissement, celui-ci le confisque. L’adulte en est responsable jusqu’au moment où il remet l’objet au Chef d’Etablissement, sans omettre de préciser le nom et la classe de l’élève. Cet objet confisqué sera remis à l’élève à la fin de la journée.

Cette confiscation peut être assortie d’une punition pour une première fois ou d’une sanction en cas de récidive.

Le téléphone portable peut-être utilisé à des fins pédagogiques au cours d’une séquence d’enseignement sous la responsabilité de l’enseignant.

Pour les élèves du lycée l’utilisation du portable est tolérée pendant la récréation et à la fin des cours. Ils pourront utiliser leurs portables pendant les intercours, de façon modérée. Cette autorisation ne concerne que l’espace lycéen, les escaliers n’en font pas partie.

Il sera éteint dès lors que le lycéen retourne en cours après les récréations et les intercours. Si l’élève ne respecte pas cette consigne, le personnel adulte peut le lui confisquer et les mêmes règles que pour les collégiens s’appliquent.

Le CDI est un espace de travail au même titre que les classes de cours, l’usage du portable y est donc interdit pour tous les élèves.

La prise de photographies, elle, est toujours interdite dans l’enceinte de l’établissement, sauf usage pédagogique, pour lequel une autorisation explicite d’un adulte responsable est nécessaire.

L’établissement décline toute responsabilité concernant le vol, la détérioration, la perte de tout objet (somme d’argent comprise) non nécessaire à l’enseignement quand il est introduit dans l’établissement par l’élève malgré l’interdiction d’usage.

Sur le terrain de sport, seules les balles en mousse sont autorisées pour jouer au football. Seuls les élèves du secondaire sont autorisés à jouer au basket avec des ballons durs.

  1. LA DISCIPLINE :

SANCTIONS ET PUNITIONS

Il convient de distinguer clairement les punitions scolaires des sanctions disciplinaires.

Un élève est puni ou sanctionné pour des faits qu’il a effectivement commis : toute punition ou sanction est individuelle.

2.1       Les punitions scolaires

Les punitions scolaires sont prononcées par les professeurs, les personnels de direction, d’éducation ou de surveillance. Elles sont également attribuées par le chef d’établissement sur proposition de tout personnel de l’établissement.

Les punitions scolaires concernent essentiellement des manquements mineurs aux obligations des élèves, par exemple les perturbations de la vie de la classe et de l’établissement. Elles sont des réponses immédiates aux faits d’indiscipline et sont prononcées directement par le professeur (ou le personnel compétent). Elles relèvent d’un dialogue et d’un suivi direct entre le personnel responsable et l’élève.

  • Inscription sur le carnet de correspondance

  • Excuse orale ou écrite

  • Fiche de suivi de comportement

  • Devoir supplémentaire assorti ou non d’une retenue

  • Retenue pour faire un devoir ou un exercice non fait

  • Exclusion ponctuelle d’un cours

2.2       Les sanctions disciplinaires

Les sanctions disciplinaires sont prononcées selon les cas, par le chef d’établissement, ou par le conseil de discipline.

Elles concernent des atteintes aux personnes ou aux biens ainsi que des manquements graves aux obligations des élèves.

La gravité des manquements constatés, la multiplicité des faits d’indiscipline de la part d’un élève peuvent conduire un professeur à saisir le chef d’établissement.

Le chef d’établissement choisit la sanction en fonction de la gravité de la faute qu’il lui revient à ce moment-là d’évaluer selon les procédures définies par le règlement intérieur.

Le registre des sanctions constitue à la fois un repère et une mémoire du traitement des faits d’indiscipline dans l’établissement.

  • Avertissement

  • Blâme

    • Exclusion temporaire de la classe ou de l’établissement (8 jours maximum), assortie ou non d’un sursis

  • Mesure de responsabilisation

  • Exclusion définitive (assortie ou non d’un sursis)

Le chef d’établissement peut prononcer seul une exclusion temporaire de huit jours maximums.

Le conseil de discipline est une émanation du conseil d’établissement : seuls les membres de cette instance peuvent être membres du conseil de discipline.

Composition :

Chef d’établissement

Conseiller principal d’éducation

Le directeur administratif et financier

Cinq représentants des personnels dont quatre enseignants

Trois représentants des parents d’élèves

Deux représentants des élèves

Le conseil de discipline peut, sur rapport du chef d’établissement, prononcer une exclusion temporaire supérieure à huit jours ou l’exclusion définitive de l’établissement.

L’engagement de la procédure disciplinaire sera automatique dans les cas suivants :

  1. Lorsque l’élève est l’auteur de violence verbale à l’égard d’un membre du personnel de l’établissement ;

  2. Lorsque l’élève commet un acte grave à l’égard d’un membre du personnel ou d’un élève

  3. Lorsqu’un membre du personnel de l’établissement a été victime de violence physique. Dans ce cas, le chef d’établissement sera tenu de saisir le conseil de discipline.

La sanction d’exclusion définitive peut être référée, dans un délai de 8 jours, devant le Conseiller Culturel, soit par la famille, soit par l’élève s’il est majeur, soit par le chef d’établissement.

La commission éducative, alternative au conseil de discipline, est créée. Cette commission fait le point sur la situation de l’élève et recherche une réponse éducative personnalisée aux difficultés repérées.

Composition :

Chef d’établissement

Professeur principal

CPE

Les parents et l’élève

  • Les mesures positives d’encouragement

  1. Encouragements, Compliments ou Félicitations sont trois récompenses prononcées par le conseil de classe sous l’autorité du chef d’établissement. Elles ne seront attribuées qu’aux classes du lycée : 2de, 1ère et Tle en prévision de l’orientation post bac.

  • Encouragements pour des élèves qui n’ont pas nécessairement de bons résultats mais qui fournissent d’importants efforts.

  • Compliments pour les élèves obtenant de bons résultats.

  • Félicitations pour des élèves qui obtiennent de très bons résultats et montrent une attitude positive en classe.

  1. L’établissement souhaite mettre en valeur des actions dans lesquelles les élèves ont pu faire preuve de civisme, d’implication dans le domaine de la citoyenneté et de la vie du collège ou du lycée, d’esprit de solidarité, de responsabilité tant vis-à-vis d’eux-mêmes que de leurs camarades. Il peut s’agir d’encourager des initiatives ou des relations d’entraide notamment en matière de travail et de vie scolaire ainsi que dans les domaines de la santé et de la prévention des conduites à risque.

  1. LES DROITS DES ÉLÈVES

La vie au Lycée place l’élève en situation d’apprentissage de la vie en société, de la citoyenneté et de la démocratie.

A titre individuel et en cas de besoin, l’élève doit pouvoir trouver dans l’établissement un adulte capable de l’écouter et de le conseiller. Cette possibilité d’une écoute et d’un dialogue avec l’adulte de son choix est nécessaire à l’instauration d’un climat de sérénité dans l’établissement.

Chaque classe élit, dans la deuxième quinzaine qui suit la rentrée des classes, deux délégués et deux suppléants. Les délégués sont les représentants de la classe auprès de l’administration et des enseignants et ils siègent au conseil de classe.

L’ensemble des délégués titulaires et suppléants du collège et du lycée constitue la Conférence des délégués qui est consultée pour tout ce qui concerne la vie scolaire.

La conférence des délégués élit trois représentants et trois suppléants au Conseil d’établissement.

Les lycéens élisent trois représentants et suppléants au Conseil de la Vie Lycéenne. Le Conseil de la Vie Lycéenne est un lieu où sont débattues toutes les questions relatives à la vie scolaire et à son organisation.

Les collégiens bénéficient, par l’intermédiaire de leurs délégués, du droit d’expression collective. Ils disposent également du droit de réunion, sous la responsabilité d’un élève, après accord du chef d’établissement. Enfin, ils disposent du droit d’affichage sur un panneau réservé à cet usage et situé à l’étage du collège. Les textes affichés doivent être obligatoirement signés.

Les lycéens bénéficient des droits d’expression individuelle et collective, de réunion, d’association et de publication. Ceux-ci s’exercent dans le respect du pluralisme, des principes de neutralité et du respect d’autrui. Tout propos diffamatoire ou injurieux est strictement interdit. L’exercice de ces droits ne doit pas porter atteinte aux activités d’enseignement, au contenu des programmes et à l’obligation d’assiduité. Les textes affichés doivent être signés et apposés sur le panneau situé à l’étage

                                                  

bottom of page